Gérer la charge mentale de l'organisation

Gérer la charge mentale de l'organisation

Blog

Tu organises un événement et tu n'as plus que ça en tête ? La charge mentale n'est pas à négliger pour ne pas s'épuiser et cogiter en permanence. 

Alors comment la soulager ?

Je te donnes quelques conseils 

1) Faire une TO DO LIST

Qu’est-ce que c’est ? C’est une liste des tâches à effectuer. En faire une lors de ton organsation va te permettre de ne rien oublier et noter toutes les idées qui traversent ton esprit pour y revenir ensuite… Elle va te permettre de décharger sur papier ce qu’il y a dans ta tête. Tu te sentiras plus léger(e) et ton esprit sera plus libre.

Garder toutes ces idées dans ta tête va générer en toi du stress : un flux d’informations trop important en même temps, des questions sur la façon dont tu vas pouvoir tout gérer, te demander par où tu vas commencer et si tu ne vas rien oublier. L’écrire est donc une bonne manière de décharger ton esprit. 

2) Hiérarchiser les tâches à accomplir

Une fois que tu auras noté toutes tes tâches par écrit, tu pourras plus facilement les hiérarchiser : importantes, urgentes, superflues, inutiles… tu pourras encore désencombrer tout ce qui se passe là haut.

Double intérêt : 1) Retirer ce qui n’est pas utile et t’en décharger 2) Prioriser les tâches de la plus urgente aux plus lointaines pour te sentir plus zen et organisé(e). Une mauvaise organisation est source de stress : mal gérer son temps, ne pas savoir par où commencer, oublier des délais... toutes ces petites choses qui peuvent être évitées en listant les tâches et en prenant les choses dans l'ordre (je t'invite à lire l'article sur la gestion du rétroplanning pour t'aider). 

3) Apprendre à déléguer 

Et là je sais que c’est vraiment difficile quand on est à fond dans son organisation, qu’on rêve du meilleur et qu’on a envie de tout faire... Mais il faut pourtant absolument savoir demander de l’aide pour ce qui peut être géré par d’autres personnes : décoration, cartons d’invitations, un prestataire etc… cela va te permettre de garder du temps pour d’autres choses et d’être encore meilleur(e) et plus investi(e) pour ces autres tâches 

4) Savoir se limiter

Tu dois apprendre à te limiter : une fois qu’on commence à organiser un événement, les idées fusent et on veut toutes les réaliser. Tu n’es pas magicien(ne) et tu ne peux pas tout faire.

Et ça n'est pas forcément une bonne chose : il faut parfois rester sobres. Il est normal de vouloir le meilleur et penser à beaucoup de choses qui pourraient se faire. Mais à trop vouloir toujours ajouter ce petit truc en plus tu risques de tomber dans la profusion d'informations pour tes invités : trop de déco, trop d'animations, trop... de tout = on ne fait finalement plus attention à rien car le cerveau est surchargé. Il vaut donc mieux se limiter et préférer la qualité à la quantité.

De plus, tu te surchargeras pour des détails parfois inutiles. Priorise les choses essentielles à ton événement et fais toi une petite liste « d’extras » : ces petites choses qui ne sont pas indispensables mais que tu pourrais ajouter si tu as du temps (+ça donne des objectifs). 

Et puis savoir se limiter c’est aussi savoir faire des pauses, déléguer ou prendre du temps pour soi quand l’organisation devient trop chronophage. 

Gérer ta charge mentale va te permettre d'éviter "l'effet de panique" et le syndrome du "je n'y arriverai jamais" qui surgit au moment où l'on voit son événement dans son ensemble. Il faut ainsi voir les choses point par point et célébrer chaque accomplissement un à un. 

L'organisation doit rester une partie de plaisir puisque les souvenirs de l'événement commencent déjà à s'écrire, n'en fais pas un mauvais moment à passer. 

Si tu as besoin d'un coup de pouce dans ton organisation, n'hésite pas à m'écrire !

À très vite, 

Noé

Logo WSF Conception WSF © 2021 -