Coralie - Ogho

Coralie - Ogho

Blog

✨ Pailles personnalisées en bambou

Coralie est une jeune créatrice dont l’histoire n’a pas commencé en France mais plutôt dans ce pays insulaire qui lui a donné le goût de l’entreprenariat : Malte. 

En effet, Coralie s’épanouissait à Malte avant de venir installer son atelier à Grenoble. Elle décrit Malte comme une île qui pousse à l’entreprenariat grâce à cette mentalité où l’échec n’est pas une fin en soit.

Mais tout n’y est pas rose : les problèmes écologiques s’y multiplient. Les fonds marins de l’île sont magnifiques mais à cause du tourisme de masse, les plages sont très polluées. 

Aussi, la jeune créatrice s’est donc investie auprès d’associations pour lutter contre cette pollution et sensibiliser les touristes. Une expérience qu’elle a beaucoup aimé et dans laquelle elle s’est beaucoup retrouvée. 

Elle voulait alors que son métier ait du sens et défende lui aussi ces mêmes engagements. Ogho est donc apparu comme une bonne manière d’apporter sa petite pierre à l’édifice tout en y alliant sa soif d’entreprendre. 

Sa volonté était claire : stopper les pailles à usage unique. C’est ainsi qu’elle s’est lancée dans la création de pailles en bambou personnalisées. 

C’est donc avec beaucoup de joie, qu’elle a accueilli, 2 ans après, la loi européenne interdisant le plastique à usage unique. Cela a été un gros coup de pouce pour elle puisque les professionnels étaient enfin amenés à changer leurs habitudes. Elle était très heureuse de voir que les choses changeaient que ça soit en pâte, en acier, en verre ou en bambou… elle voyait le plastique disparaître peu à peu pour son plus grand bonheur. 

N’ayant pas encore assez de moyens pour investir dans des machines performantes, elle s’est munie d’un petit fer à souder avec lequel elle gravait une à une ses pailles, elle-même. Manuelle et créative, elle garde un joli souvenir de ces moments. Bien qu’elle reconnaisse tout de même que c’était une tâche très chronophage. 

Elle a commencé le démarchage au porte à porte pour proposer ses pailles en bambou jusqu’à arriver à celle de Mario. Mario, c’est le premier client a lui avoir fait confiance. Ce restaurateur d’une petite paillote dans le nord de l’île lui a permis de collaborer avec pleins d’autres restaurateurs par la suite grâce au bouche à oreille généré. Coralie, me confie avoir versé sa petite larme lorsqu’elle a vu ses pailles dans un restaurant pour la première fois. 

Depuis son retour en France, certaines choses n’ont pas changé : notamment l’origine des pailles. 

Elles sont depuis le début produites au Vietnam car c’est une zone où il y a énormément de bambou. Pas besoin qu’on l’arrose, pas besoin de pesticides, il pousse jusqu’à 1m par jour. C’est totalement éthique de la plantation à la transformation des pailles. Coralie est attachée à préciser qu’AUCUN produit chimique n’est utilisé dans le processus de création, de la culture à la gravure dans son atelier. 

Elles sont fabriquées à la main au Vietnam, un travail en famille qui permet un commerce équitable, puisque le niveau de rémunération est gagnant gagnant autant pour le fabricant que pour le client ou pour elle qui s’occupe de la gravure. Elle ne marge que très peu pour permettre de proposer un produit écologique accessible à tous et rémunérer correctement le producteur.  

En revanche, elle possède aujourd’hui une machine laser pour l’assister dans la création mais bien des étapes restent manuelles. Par exemple quand le laser vient brûler le bambou pour la gravure, il y a un surplus de charbon à nettoyer, il faut poncer et ensuite stériliser les pailles. 

Elle propose une personnalisation complète des pailles (message inscrit, police de caractère, ajout de symboles…) et c’est sa partie de plaisir ! 

Ses pailles s’intégreront parfaitement à tous vos événements : mariage, baptême, babyshower, repas de famille… 

C’est un cadeau invité utile puisque les pailles peuvent être réutilisées après l’événement et passent au lave vaisselle entre 20 à 100 fois. 

Elle peut aussi ajouter au message choisi, des prénoms : pour s’en servir comme marque place. 

Des projets pour la suite ?

Elle propose déjà un goupillon en fibre de coco pour laver les pailles, glissé dans des pochettes en coton ou en lin : cousues dans du tissus Made in France et à la main par sa maman.  

Elle lance petit à petit une gamme de couverts en bambou et des bols en coco et projette de collaborer avec une jeune entrepreneuse lyonnaise rencontrer à Malte qui réalise des bougies. Les deux jeunes femmes partageant les mêmes valeurs environnementales souhaitent proposer des bougies d’extérieur : la bougie par son amie coulée dans les bols de Coralie, car le bois de coco est très résistant. 

Depuis son retour il y a un an, elle ne cesse de s’investir à 100% dans cette aventure et puise sa motivation dans les compliments reçus par ses clients. 

À plus long terme, elle aimerait s’investir dans des projets associatifs et créer des événements afin de sensibiliser les gens. Des projets qui viendront quand l’entreprise aura bien démarré. 

Et si vous cherchez la signification du nom Ogho, il n’y en pas : Coralie souhaitait un nom qui ne veut rien dire afin de se démarquer des autres marques contenant le mot « bambou ».

Si vous êtes séduits par les engagements tenus par Ogho (produit réutilisable, compostable sans produits chimiques) allez vite découvrir son univers :

Instagram @ogho_zerowaste

Sa citation préférée : « Tout le monde savait que c’était impossible, il est venu un imbécile qui ne le savait pas et qu’il l’a fait » Marcel Pagnol

Logo WSF Conception WSF © 2021 -